Nous l'avons testé pour vous :

The Puhu Restaurant & Lounge


Restaurant
Ubud

Carte variée et cadre d’exception

The Puhu Restaurant & Lounge est le restaurant principal du Padma Resort Ubud, établissement luxueux au cadre idyllique situé au Nord d’Ubud.

Situé au 4ème et dernier étage du bâtiment principal, il bénéficie d’une décoration contemporaine faisant la part belle au teck et au marbre. En journée, il offre une vue saisissante sur le jardin, la forêt de bambous, des rizières au loin et même la baie de Sanur par beau temps tandis qu’en soirée il s’en dégage une ambiance intime et chaleureuse (avec la présence d’un musicien).

JPEG - 350.8 ko
Beau cadre et décoration contemporaine
JPEG - 275.3 ko
Dîner en musique

La carte, en anglais, comprend une très large sélection de plats. C’est le principal atout de cet établissement. Non seulement de nombreuses cuisines sont représentées (balinaise, indonésienne et d’autres pays d’Asie, mais aussi italienne et américaine avec des pâtes, des burgers et des belles pièces de viande plutôt rares à Bali) mais il y en a aussi pour presque tous les budgets. Il y a également de nombreux plats pour les végétariens et les intolérants au gluten.

La carte est tellement étoffée qu’il peut être assez long de choisir… Si vous logez dans l’hôtel, nous vous conseillons d’étudier le menu tranquillement dans votre chambre avant d’aller au restaurant !

Le service est agréable, assez rapide et les plats nous ont été servis en même temps (étant précisé que nous étions deux et en basse saison).

Qu’avons-nous testé pour vous ?

Côté boissons, la carte propose un choix impressionnant de cocktails, avec ou sans alcool. Nous avons opté pour un « Cinderella » (mocktail, 60 000 IDR soit 3,6€) à base de citron vert, jus d’orange, jus d’ananas et grenadine. Une belle surprise ! Par ailleurs, l’incontournable grande bouteille de Bintang est ici proposée à 90 000 IDR (soit 5,4€).

JPEG - 265.7 ko
Bière et Cinderella au Puhu Restaurant

Les boissons ont été accompagnées d’amuses bouches très copieux : une petite verrine de fruits et, surtout, un délicieux pain encore chaud et fourré au fromage rappelant les « naan » indiens. Difficile de ne pas se jeter dessus…

Ensuite, nos entrées puis nos plats principaux sont arrivés. En moyenne, les entrées coûtent entre 50 000 IDR et 130 000 IDR (3,0€ - 7,8€) et les plats principaux entre 120 000 IDR et plus de 200 000 IDR (7,2€ - 12,1€).

Nous avons testé les plats suivant :

  • Rouleaux de printemps au homard : il s’agissait en réalité davantage de papillotes que de rouleaux de printemps. Celles-ci étaient remplies d’une farce composée de chaire de homard, de pousses de haricots, de carottes et de maïs. Un chutney de mangue et une sauce aigre-douce accompagnaient l’ensemble. Du fait qu’il s’agissait de papillotes plutôt que de rouleaux, les feuilles de riz étaient assez sèches - ce fut assez difficile à manger sans en mettre partout - mais les saveurs étaient là.
  • Mozzarella de bufflonne locale : quelle surprise de trouver ce fromage à Bali, qui plus est produit localement ! La délicieuse boule de mozzarella, fraîche et très fondante, était accompagnée de tranches de tomate et d’un filet de vinaigrette à base de vinaigre balsamique et de basilic. La tomate aurait juste gagné à être à température ambiante.
JPEG - 223.1 ko
Rouleau de printemps au homard
JPEG - 235.8 ko
Délicieuse mozzarella de bufflonne
  • Spaghetti à la bolognaise : spaghetti accompagnés de bœuf émincé, de sauce tomate, de parmesan et de roquette. Le plat était bon, quoique légèrement trop poivré et pas assez salé à notre goût.
  • Raviolis aux épinards avec des crevettes et un ragoût de fruits de mer : délicieux raviolis accompagnés de crevettes, morceaux de poissons, coquillages et deux grandes moules, agrémentés d’une sauce aux câpres délicieuse, assez crémeuse, et chapeautés de roquette. Les crevettes étaient assez grosses, fraîches et bien fermes. Dommage, une des deux moules n’était pas ouverte !
JPEG - 247.8 ko
Spaghetti à la bolognaise
JPEG - 194.4 ko
Raviolis aux épinards avec fruits de mer
  • Boules de sorbet fait maison à la goyave : très bien présentées et délicieuses. Simple mais efficace.

Nos plats étaient copieusement servis et nous n’avons même pas réussi à les terminer ! Il faut dire que le pain fourré au fromage en amuse-bouche était déjà très nourrissant… Ainsi, il n’est pas forcément indispensable d’accompagner le plat principal d’une entrée ou d’un dessert.