Guide de voyage gratuit pour Bali

Uber à Bali : bonne ou mauvaise idée ?

Est-il pratique d’utiliser Uber à Bali ? Est-ce moins cher qu’un taxi ou un chauffeur privé ? Découvrez notre avis complet, fruit de nos nombreux essais sur place !

Mise à jour du 31 mars 2018 : Malgré de lourds investissements sur le marché du Sud-Est asiatique pour tenter d’imposer ses services, Uber a décidé de se retirer de ce marché par manque de rentabilité et un environnement peu favorable. Il reste bien entendu possible de trouver facilement un chauffeur privé à Bali avec un excellent rapport qualité/prix.

Comme dans de nombreux pays occidentaux et asiatiques, Uber a fait son entrée en 2015 sur l’île de Bali. Comme partout, l’application a fait évoluer l’offre des moyens de transport en ayant même parfois modifié les habitudes de certains expatriés ou voyageurs. Les balinais, eux, se déplacent généralement avec leurs propres véhicules.

La concurrence fait actuellement rage entre les taxis et les chauffeurs privés à Bali, qu’ils travaillent pour eux-mêmes ou à travers Uber. C’est à une véritable lutte sans merci que se livrent les différents protagonistes…

Uber à Bali : notre avis

Pour tenter d’y voir plus clair et savoir si Uber est une option réellement recommandable sur l’île, nous avons voulu nous faire notre propre avis et avons utilisé Uber à Bali sur plusieurs trajets et avec des distances variables (le plus long étant un Ubud > Candidasa).

La commande de la course via l’application se fait en général rapidement. Il faut pour cela a minima une bonne connexion Wi-Fi pour réserver, mais cette connexion ne vous permettra pas de suivre la course une fois partis en voiture (vous perdrez le signal rapidement). Le mieux est d’opter pour une carte SIM locale 3G/4G que vous insérerez dans votre smartphone. Vous pourrez ainsi suivre le trajet et aussi répondre au téléphone si le chauffeur vous demande des détails (an anglais dans le meilleur des cas) ou vous invite à vous retrouver à un autre endroit que celui prévu, notamment si la rue est en principe interdite aux chauffeurs Uber ou difficilement accessible.

JPEG - 87.7 ko
Rue interdite aux chauffeurs Uber.

Premier point important à noter : à Ubud et dans une grande partie des zones touristiques du Sud (Kuta, Legian, Seminyak, Canggu...), vous verrez des dizaines de panneaux qui interdisent l’accès à certaines rues aux véhicules Uber. Si votre point de départ ou votre destination en fait partie, vous vous exposez alors aux remontrances des chauffeurs installés ici de longue date. Un des chauffeurs Uber nous a même avoué que certains taxis installent l’application uniquement pour suivre les véhicules Uber à proximité et qu’il a déjà vu des interactions se finir en affrontement… Ambiance, ambiance !

Uber est en effet aussi mal vu ici que dans de nombreux pays occidentaux par les chauffeurs privés et les chauffeurs de taxi.

JPEG - 437.3 ko
Ces panneaux ne sont pas rares...

Est-ce valable pour les longs trajets ?

C’était la grande question ! Et nous avons voulu tester Uber en conditions réelles sur un trajet entre le centre d’Ubud et Sengkidu (un village proche de Candidasa).

Comme le tarif est variable selon la distance et la durée (ce qui n’est pas le cas si vous passez par nos services de transport privé entre deux villes), nous avons volontairement laissé le chauffeur Uber décider du trajet, comme vous pourriez le faire (le chauffeur connaît mieux son île, non ?). Bien entendu, le chemin qu’il a emprunté ne fut pas le plus court et il cachait son téléphone pour ne pas que nous nous rendions compte qu’il ne suivait pas exactement l’itinéraire proposé.

Enfin, une majoration a été appliquée à notre course sans que nous en ayons été informés lors de la demande ! Il faut savoir que ce procédé de majoration est couramment utilisé par Uber pour attirer davantage de chauffeurs dans certaines zones, comme Ubud, et que cette majoration est parfois clairement indiquée, parfois non.

Résultat de la course : nous avons payé près de 479 000 IDR (soit environ 28,7€) soit un peu plus que ce que les prestataires proposent pour ce trajet dans nos transports privés entre deux villes. Pour nous, utiliser Uber n’a pas été aussi intéressant financièrement que ce que nous pouvions croire au départ. Pire : le professionnalisme et la conduite du chauffeur sont bien entendus aléatoires puisque ce sont rarement des chauffeurs expérimentés.

Il faut également noter que les longs trajets restent uniquement possibles actuellement au départ des villes très touristiques telles que Ubud, Kuta, Sanur, Legian… Vouloir partir d’Amed pour rejoindre Ubud ou le Sud reste impossible car il n’y a pas de chauffeurs dans ces zones moins denses.

Alors, à Bali, on oublie Uber ?

Pas nécessairement ! Si pour les trajets de grande distance (transports entre deux villes), notre expérience nous amène à vous déconseiller d’utiliser Uber, ce n’est pas le cas pour les trajets dans le Sud de Bali où nous avons pu nous déplacer facilement à de nombreuses reprises.

Pour la côte autour de Kuta, et sous réserve que vous n’ayez pas à emprunter les grands axes généralement saturés aux heures de pointe, Uber se révèle pratique et bon marché, au même titre que les taxis bleus du groupe Blue Bird. A ce sujet, nous vous conseillons plutôt d’utiliser les taxis Blue Bird car leur utilisation n’est pas mal vue - contrairement à Uber - et aucune carte SIM locale n’est nécessaire. De plus, les tarifs sont à peu près similaires. Cette compagnie de taxis est sérieuse et a excellente réputation en Indonésie. Seul problème : il faut apprendre à reconnaître les vrais taxis Blue Bird !

Et Gojek ?

Gojek est une application indonésienne, du même genre qu’Uber, mais pour les trajets en scooter dans le Sud de Bali. Cela peut être une bonne option pour les backpackers qui voyagent en solo et qui sont à l’aise en deux-roues. Pour l’utiliser, une carte SIM locale est nécessaire. Bien sûr, il faut avoir en tête les dangers qu’un scooter induit…

Voir la liste des articles du guide

Trouver l'hôtel qui vous convient

Rechercher sur Booking.com

Billets d’avion au meilleur prix

Rechercher sur Skyscanner